Cheveux en été : ennemis vs meilleurs amis

protéger ses cheveux soleil

Hello les filles ( et les garçon qui prennent soin de leurs cheveux :p)

Ca fait une éternité que je n’ai pas publié d’article sur ce blog, mais avec les fortes chaleurs qui nous sont tombées dessus en région parisienne, j’ai eu l’idée d’écrire un article détaillé à ce sujet (plus simple que de publier 50 snaps :p).  J’espère qu’il vous plaira 🙂

Le soleil ennemi n°1 de nos cheveux en été

Tout comme pour la peau, les UV ont des conséquences néfastes sur la fibre capillaire. Ils pénètre cette dernière, l’assèche et peuvent même atteindre le cortex et fragiliser la kératine naturelle dont est composée notre cheveu. Cheveux rêches, couleur qui devient ternes, de plus en plus de fourches ? Les UV sont en parties responsables. Plus les cuticules du cheveu sont abîmés, plus le cheveu sera fragilisé par les UV.

La climatisation ennemi n°2 de nos cheveux en été

En été, les endroits climatisés apparaissent comme un oasis au milieu du désert. On chérit ces moments passés au centre commercial ou au Auchan du coin 😉 Pourtant, le passage répété chaud/froid ne fait pas de bien à nos cheveux. La clim tout autant que le soleil assèche nos cheveux. Les passages entre les deux les fragilisent.

La plage ennemi n°3 de nos cheveux en été

Entre les grains de sable, le sel marin et le soleil, vous avez la recette du cocktail molotov qui va ravager nos cheveux. Le sel marin n’est pas systématiquement nocif. Je me souviens enfant qu’après les baignades en mer, mes boucles étaient très belles. Par contre, si les cheveux sont déjà abîmés il va être corrosif et les fragiliser davantage. Ajouter à cela, la fréquence des baignades et les cheveux au retour de vacances se sont transformés en paille…

Ces trois facteurs sont d’autant néfastes qu’ils s’accumulent tout au long de la période estivale. Toutefois, passer cette saison avec brio c’est tout à fait possible et je vais vous expliquer comment.

La méthode LCO meilleure amie n°1 de nos cheveux en été

En été, l’objectif principal est de protéger le pourtour de la fibre capillaire ( donc les cuticules) des agressions extérieures. La méthode LCO consiste à appliquer le jour du lavage 3 produits en 3 étapes :

Le leave-in : un lait capillaire fluide qui va être plus hydratant que gras. Pour ma part, je remplace souvent ce produit par un produit purement hydratant comme mon oléocurl ou du gel d’aloe vera pur.

La crème coiffante: elle aura une texture plus crémeuse et donc plus riche en gras qu’en agents hydratant. Pour ma part, jusqu’à la semaine dernière je mettais bien une crème épaisse mais depuis que j’ai découvert un super lait capillaire, je vais sans doute le mettre à cette étape.

L’huile scellante, afin de garder les bienfaits des deux précédents produits dans le cheveu, l’huile de jojoba arrive en pôle position puisqu’elle a fini sec. Elle a aussi l’avantage d’être un filtre solaire naturel.

Comme tout ce qui a trait aux cheveux, il n’y a pas de science exacte, cette méthode doit être adaptée à vos caractéristiques propres. Si vous avez les cheveux fins peu poreux et de type 2C,3A vous n’allez pas mettre les mêmes produits que si vous avez les cheveux moyennement épais, peu poreux 3C,4A. Le but étant de respecter le fait de mettre un agent hydratant, une émulsion gras/hydratant ( si besoin) et une huile scellante.

Les coiffures protectrices meilleures amies n°2 de nos cheveux en été

En été, il fait chaud, on sue, nos cheveux prennent de la place et il est fort probable qu’on n’ait pas envie de les sentir collant derrière la nuque ahah

La meilleure solution est donc d’adopter des coiffures qui vont à la fois nous soulager mais surtout les protéger de leurs 3 ennemies. Moins les cheveux auront de contact avec ces agents extérieurs agressifs moins ils seront susceptibles d’être fragilisés.

A ce stade de rédaction, je ne vais pas commencer à vous mentir: ma coiffure protectrice préférée est le chignon ! Simple efficace et rapide à faire. Attention tout de même à ne pas trop serrer n’importe comment. Les tresses sont également une de mes coiffures protectrices préférées. On peut changer de tête très facilement et ça fait « coiffée ».

Des accessoires comme les chapeaux, casquettes ou foulard peuvent également servir de protection.

Les petites astuces meilleures amies n°3 de nos cheveux en été

Ces astuces vont davantage concernées celles et ceux qui sont en vacances au bord de plage. Après la lecture de cet article, vous comprenez qu’il n’est plus envisageable de sortir sans protéger ses cheveux. Mais vous ne savez pas quoi appliquer sur vos cheveux  ? Pour ma part, j’alterne entre deux produits. Je rince mes cheveux et j’applique de l’après-shampoing puis je laisse sécher. La plupart des après-shampoing ( et même les plus bio, les plus naturels) contiennent des agents gainants. Qui dit gaine autour du cheveu dit barrière contre l’extérieur. Si les silicones ne vous gênent pas plus que ça, c’est le moment de sortir votre après-shampoing contenant des silicones qui vont créer une gaine autour de votre cheveux. Si vous êtes plutôt branchés « marques naturelles », regardez du côté des après-shampoings contenant des quats ou du btms.

Attention: je vous recommande cette méthode pour les jours de fortes chaleurs en vacances mais pas de façon régulière. A long terme, l’utilisation régulière de produits « silicone-like » étouffe la fibre capillaire. Au retour de vacances, il faut donc procéder à une clarification pour éviter l’effet millefeuille.

Pour celles et ceux qui sont hermétiques aux après-shampoings, j’aime aussi appliquer des huiles végétales qui possèdent naturellement une protection solaire. L’huile étant non-miscible dans l’eau ( je vous en apprends des choses dis donc 😉 ), cette méthode est parfaite pour les jours de trempette. Parmi les meilleures huiles végétales protectrices, il  y a l’huile de framboise, l’huile de germe de blé, l’huile de coco, l’huile de sésame, le beurre de karité… J’ai moi-même quelques petites recettes à ce sujet qui feront l’objet d’un autre partage. L’article est déjà bien assez long hein 😉

Je finirai en vous disant que sans les bons apports interne, les efforts extérieurs seront vains. Cela passe par boire 1,5L d’eau par jour et continuer à manger varié et équilibré 😉

Alors, prêtes cette année à vous sentir comme un poisson dans l’eau ?? :p

xoxo

LVEB- logo

Comments

comments

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :