Browsing Category

HAIR

#2 Petit test capillaire sur les réseaux sociaux

Hello les filles,

Petit moment de répit hier… J’ai dû annuler un goûter entre filles ( coucou Clara si tu passes par là) pour cause de cystite aigûe ! Si vous me connaissez, vous savez que je chéris le petit déjeuner et le goûter ahah

Bref, cette petite soirée s’est transformée en temps pour moi motivée par la vidéo de Delphine de ce dimanche ( ici si vous voulez vous motiver aussi). Alors hop, je me fais un masque aux 3 poudres express. J’ai choisi ces 3 poudres parce qu’elles font parties de mes préférées !

  • Guimauve: que dire de la guimauve, je suis archi fan de sa texture crèmeuse c’est dingue ! Parfait conditionneur, elle démêle mes cheveux, définit la boucle et apporte de la brillance. En un mot je l’adoreee.
  • Orange: je trouve qu’elle repulpe mes cheveux !
  • Ortie piquante: Elle est réputée anti-chute ( Oh que j’en ai besoin en ce moment, j’en perds beaucoup !) et fortifiante.

Résultat final : en combinant les 3, mes cheveux sont brillants, souple, doux. La boucle est bien définie et mon cheveux paraît « mieux hydratés » comprenez pas d’effet mousse en perspective AMEN !

Je vous laisse voir l’avant après de vous même ! Ne rigolez pas svp 😉

Et le résultat final 🙂

Ma routine fut simple :

Le lavage s’est passé en deux temps comme d’habitude :

S’en est suivi la stylisation avec deux produits

  • Boost Curl des Secrets de Loly que j’ai appliqué après avoir divisé ma chevelure en 4 portions

Je scrunche et j’applique :

  • Baume Less is more qui fait aussi parti de mes tops

Je sèche au sèche-chinois ahah Non mais je dois vous faire une vidéo dessus abso-lu-ment !!

xoxo

 

logo la vie en boucle

Cheveux en été : ennemis vs meilleurs amis

protéger ses cheveux soleil

Hello les filles ( et les garçon qui prennent soin de leurs cheveux :p)

Ca fait une éternité que je n’ai pas publié d’article sur ce blog, mais avec les fortes chaleurs qui nous sont tombées dessus en région parisienne, j’ai eu l’idée d’écrire un article détaillé à ce sujet (plus simple que de publier 50 snaps :p).  J’espère qu’il vous plaira 🙂

Le soleil ennemi n°1 de nos cheveux en été

Tout comme pour la peau, les UV ont des conséquences néfastes sur la fibre capillaire. Ils pénètre cette dernière, l’assèche et peuvent même atteindre le cortex et fragiliser la kératine naturelle dont est composée notre cheveu. Cheveux rêches, couleur qui devient ternes, de plus en plus de fourches ? Les UV sont en parties responsables. Plus les cuticules du cheveu sont abîmés, plus le cheveu sera fragilisé par les UV.

La climatisation ennemi n°2 de nos cheveux en été

En été, les endroits climatisés apparaissent comme un oasis au milieu du désert. On chérit ces moments passés au centre commercial ou au Auchan du coin 😉 Pourtant, le passage répété chaud/froid ne fait pas de bien à nos cheveux. La clim tout autant que le soleil assèche nos cheveux. Les passages entre les deux les fragilisent.

La plage ennemi n°3 de nos cheveux en été

Entre les grains de sable, le sel marin et le soleil, vous avez la recette du cocktail molotov qui va ravager nos cheveux. Le sel marin n’est pas systématiquement nocif. Je me souviens enfant qu’après les baignades en mer, mes boucles étaient très belles. Par contre, si les cheveux sont déjà abîmés il va être corrosif et les fragiliser davantage. Ajouter à cela, la fréquence des baignades et les cheveux au retour de vacances se sont transformés en paille…

Ces trois facteurs sont d’autant néfastes qu’ils s’accumulent tout au long de la période estivale. Toutefois, passer cette saison avec brio c’est tout à fait possible et je vais vous expliquer comment.

La méthode LCO meilleure amie n°1 de nos cheveux en été

En été, l’objectif principal est de protéger le pourtour de la fibre capillaire ( donc les cuticules) des agressions extérieures. La méthode LCO consiste à appliquer le jour du lavage 3 produits en 3 étapes :

Le leave-in : un lait capillaire fluide qui va être plus hydratant que gras. Pour ma part, je remplace souvent ce produit par un produit purement hydratant comme mon oléocurl ou du gel d’aloe vera pur.

La crème coiffante: elle aura une texture plus crémeuse et donc plus riche en gras qu’en agents hydratant. Pour ma part, jusqu’à la semaine dernière je mettais bien une crème épaisse mais depuis que j’ai découvert un super lait capillaire, je vais sans doute le mettre à cette étape.

L’huile scellante, afin de garder les bienfaits des deux précédents produits dans le cheveu, l’huile de jojoba arrive en pôle position puisqu’elle a fini sec. Elle a aussi l’avantage d’être un filtre solaire naturel.

Comme tout ce qui a trait aux cheveux, il n’y a pas de science exacte, cette méthode doit être adaptée à vos caractéristiques propres. Si vous avez les cheveux fins peu poreux et de type 2C,3A vous n’allez pas mettre les mêmes produits que si vous avez les cheveux moyennement épais, peu poreux 3C,4A. Le but étant de respecter le fait de mettre un agent hydratant, une émulsion gras/hydratant ( si besoin) et une huile scellante.

Les coiffures protectrices meilleures amies n°2 de nos cheveux en été

En été, il fait chaud, on sue, nos cheveux prennent de la place et il est fort probable qu’on n’ait pas envie de les sentir collant derrière la nuque ahah

La meilleure solution est donc d’adopter des coiffures qui vont à la fois nous soulager mais surtout les protéger de leurs 3 ennemies. Moins les cheveux auront de contact avec ces agents extérieurs agressifs moins ils seront susceptibles d’être fragilisés.

A ce stade de rédaction, je ne vais pas commencer à vous mentir: ma coiffure protectrice préférée est le chignon ! Simple efficace et rapide à faire. Attention tout de même à ne pas trop serrer n’importe comment. Les tresses sont également une de mes coiffures protectrices préférées. On peut changer de tête très facilement et ça fait « coiffée ».

Des accessoires comme les chapeaux, casquettes ou foulard peuvent également servir de protection.

Les petites astuces meilleures amies n°3 de nos cheveux en été

Ces astuces vont davantage concernées celles et ceux qui sont en vacances au bord de plage. Après la lecture de cet article, vous comprenez qu’il n’est plus envisageable de sortir sans protéger ses cheveux. Mais vous ne savez pas quoi appliquer sur vos cheveux  ? Pour ma part, j’alterne entre deux produits. Je rince mes cheveux et j’applique de l’après-shampoing puis je laisse sécher. La plupart des après-shampoing ( et même les plus bio, les plus naturels) contiennent des agents gainants. Qui dit gaine autour du cheveu dit barrière contre l’extérieur. Si les silicones ne vous gênent pas plus que ça, c’est le moment de sortir votre après-shampoing contenant des silicones qui vont créer une gaine autour de votre cheveux. Si vous êtes plutôt branchés « marques naturelles », regardez du côté des après-shampoings contenant des quats ou du btms.

Attention: je vous recommande cette méthode pour les jours de fortes chaleurs en vacances mais pas de façon régulière. A long terme, l’utilisation régulière de produits « silicone-like » étouffe la fibre capillaire. Au retour de vacances, il faut donc procéder à une clarification pour éviter l’effet millefeuille.

Pour celles et ceux qui sont hermétiques aux après-shampoings, j’aime aussi appliquer des huiles végétales qui possèdent naturellement une protection solaire. L’huile étant non-miscible dans l’eau ( je vous en apprends des choses dis donc 😉 ), cette méthode est parfaite pour les jours de trempette. Parmi les meilleures huiles végétales protectrices, il  y a l’huile de framboise, l’huile de germe de blé, l’huile de coco, l’huile de sésame, le beurre de karité… J’ai moi-même quelques petites recettes à ce sujet qui feront l’objet d’un autre partage. L’article est déjà bien assez long hein 😉

Je finirai en vous disant que sans les bons apports interne, les efforts extérieurs seront vains. Cela passe par boire 1,5L d’eau par jour et continuer à manger varié et équilibré 😉

Alors, prêtes cette année à vous sentir comme un poisson dans l’eau ?? :p

xoxo

LVEB- logo

Transition Capillaire : Le jour où « I promise to embrace my Curly Hair »

Pour celles qui suivent mes aventures youtubesques, vous n’êtes pas sans savoir que nous avons lancé la série Transition’Hair où l’on partage un programme spécial transition capillaire. En faisant des petites recherches dans les bas fonds de la mémoire de notre ami Google, j’ai retrouvé un article que j’avais écrit sur mon ancien blog. Cet trouvaille tombe à pic puisque j’y partageais mon engagement à entamer cette transition capillaire et donc à retrouver mes cheveux naturels. Je me suis replongée dans ce moment clef de ma vie et j’ai retrouvé mon état d’esprit de l’époque.

Je ne savais pas que je m’embarquais dans une aventure qui prendrait tant de place dans ma vie. Ma transition capillaire s’est révélée être un tournant à bien des égards. J’ai énormément évolué depuis lors et j’aime me retourner et voir le chemin parcouru. Aussi, je suis convaincue que ce petit flash back pourrait en motiver plus d’une 🙂

La vie en boucle shea moisture transition capillaire

Comme beaucoup de filles, j’ai lissé mes cheveux dès que j’ai appris à le faire seule. J’étais… Click To Tweet

Flash BACK 8 novembre 2014 – Philadelphie, USA

Pour moi, mes cheveux sont un cauchemar, les frisottis sont mon pire ennemi … surtout quand je fais des queues de cheval et que mes frisottis m’honorent d’une couronne..dont je me passerais volontiers :-p.

Comme beaucoup de filles, j’ai lissé mes cheveux dès que j’ai appris à le faire seule. J’étais devenu spécialiste en technique de brushing. Mais tous mes efforts s’évaporaient dès les premières pluies ou après une séance de sport. J’étais complexée et ennuyée par mes cheveux ….

Pourtant dès le lycée, j’ai pris conscience que mon amour pour les cheveux raides étaient peut-être plus complexe. Les canons de beauté n’étaient pas vraiment aux cheveux bouclés du moins peut-être au wavy beach mais pas au curly-frizzy …

J’ai décidé depuis peu d’embrasser ma nature de cheveux: ils sont bouclés, ils pousseront toujours ainsi alors autant en prendre soin et en faire ressortir le meilleur.

J’ai parfois honte d’avoir succombé aux ditacts de la beauté pendant si longtemps. Mais, c’est décidé je suis désormais une happy curly woman quoiqu’en dise les magazines.

Dans ce parcours, j’ai été inspirée par une youtubeuse qui a elle aussi décidé d’embrasser sa nature de cheveux, Sunkissalba. Regarder ses vidéos m’a aidée à tenir mon engagement dans certain moment de doute ( surtout quand les frisottis se faisaient trop présents, vous me suivez :-p)

Je profite de mon séjour Outre Atlantique pour faire le plein de produits spécialisés et notamment ceux de la marque SheaMoisture ( testée et adoptée!!)

J’ai décidé de partager ma progression capillaire en photo sur Instagram 🙂Pour moi, mes cheveux sont un cauchemar, les frisottis sont mon pire ennemi … surtout quand je fais des queues de cheval et que mes frisottis m’honorent d’une couronne..dont je me passerais volontiers :-p.

Comme beaucoup de filles, j’ai lissé mes cheveux dès que j’ai appris à le faire seule. J’étais devenu spécialiste en technique de brushing. Mais tous mes efforts s’évaporaient dès les premières pluies ou après une séance de sport. J’étais complexée et ennuyée par mes cheveux ….

Pourtant dès le lycée, j’ai pris conscience que mon amour pour les cheveux raides étaient peut-être plus complexe. Les canons de beauté n’étaient pas vraiment aux cheveux bouclés du moins peut-être au wavy beach mais pas au curly-frizzy …

J’ai décidé depuis peu d’embrasser ma nature de cheveux: ils sont bouclés, ils pousseront toujours ainsi alors autant en prendre soin et en faire ressortir le meilleur.

J’ai parfois honte d’avoir succombé aux ditacts de la beauté pendant si longtemps. Mais, c’est décidé je suis désormais une happy curly woman quoiqu’en dise les magazines.

Dans ce parcours, j’ai été inspirée par une youtubeuse qui a elle aussi décidé d’embrasser sa nature de cheveux, Sunkissalba. Regarder ses vidéos m’a aidée à tenir mon engagement dans certain moment de doute ( surtout quand les frisottis se faisaient trop présents, vous me suivez :-p)

Je profite de mon séjour Outre Atlantique pour faire le plein de produits spécialisés et notamment ceux de la marque SheaMoisture ( testée et adoptée!!)

J’ai décidé de partager ma progression capillaire en photo sur Instagram 🙂

Fin du Flash BACK – France le 8 février 2017

Ainsi débuta ma transition capillaire… Tel un phénix je renaquis de mes cendres et bien plus encore… La Vie En Boucle, les Revolution’Hair, mon projet professionnel en sont les fruits.

Alors si vous aussi vous êtes prêtes à sauter le pas. Je vous invite à suivre mon guide pour retrouver vos cheveux naturels.

 

LVEB- logo

Ghassoul : Les bienfaits du shampoing No Poo

T’es une fille et tu n’as pas de shampoing, non mais allô ? Je crois bien que Nabilla ne connaît pas le Ghassoul :p

A sa décharge, jusqu’à peu j’aurais jamais pu me laver sans un shampoing qui mousse même qu’un peu. Or, depuis que je chemine dans le naturel, je laisse peu à peu mes préjugés de côtés. Bref, je suis moins réfractaire au non traditionnel. Alors,  j’ai découvert les poudres lavantes douces qui nettoie le cuir chevelu en le débarrassant des ses impuretés tout en douceur sans l’assécher.

Et le Ghassoul dans tout ça ? 

Une de mes poudres préférées est le Ghassoul, argile volcanique du Maroc. Je l’aime car elle absorbe « le sale » tout en douceur. Mes cheveux ne crissent pas sous l’eau, je les sens propres et ils sont beaux. Quoi de mieux ? Cependant, je n’ai pas abandonné mon tube de shampoing préféré qui est plus que nécessaire lorsque les cheveux ont besoin d’être bien nettoyé ( après un bain d’huiles, ou après une semaine sans avoir lavé par exemple). Ces deux alternatives se complètent plutôt bien et j’en suis ravie.

Je vous laisse découvrir la recette mais je voulais avant tout remercier ma copine Soso qui m’a ramené un pot entier de Ghassoul fi bladi :p

 Shampoing au ghassoul

(printable en collaboration avec Lucie @eaudesouurce)

LVEB- logo

 

 

Belles Boucles naturelles : Mes 3 Méthodes sans chaleur

Si comme moi vous êtes à la recherche de Belles Boucles Bien Définies, alors cette article va vous plaire 🙂
Sur Youtube, voilà maintenant pratiquement 1 an et demi que je partage mes méthodes de coiffage qui me permettent d’optimiser le ressort de mes boucles de manière naturelle.
J’ai essayé différentes techniques. Certaines sont réservées aux filles qui ont par nature des boucles de catégorie au moins 3a/3B. D’autres sont adaptées sont aussi utilisables par les boucles plus lâches (pour ne pas dire ondulations).

La méthode FINGER COILS : Nelly Olson sort de ce corps !!

Vous l’aurez compris la méthode Finger Coils permet d’obtenir des boucles bien dessinées, bien définies, bien rebondies. Rien que ça ! Je ne vais pas vous le cacher, la méthode est un peu longue et fastidieuse. Elle n’est pas adaptée aux cheveux ondulés/légèrement bouclés. Vous pouvez la faire mais à la place de boucles bien serrées vous obtiendrez juste un peu plus de ressort qu’à l’accoutumée. Petit conseil: je vous conseille de défaire les boucles lorsque les cheveux sont secs pour donner un rendu plus naturel et couper justement l’effet Nelly Olson.

La méthode SPIRALE : Ma chouchoute !!

Si je ne devais garder qu’une seule méthode, ça serait celle-ci ! Cousine du Finger Coils, elle permet elle aussi d’obtenir des boucles bien dessinées avec un rendu plus naturel. Elle est aussi plus rapide à réaliser et je défais également les boucles sèches en plusieurs mèches et je décolle mes racines la tête en avant pour un fini naturel ! Cette méthode ne me quitte pas en hiver, car elle protège mes cheveux 🙂 C’est une méthode plutôt adaptée aux filles bouclées.

La méthode RAKE AND SHAKE : Libérer ses boucles !!

La dernière méthode que je voulais vous présenter est une méthode qui se distingue des deux premières car elle ne permet pas un contrôle de la définition. Avec cette méthode au contraire, j’essaye d’optimiser le dessin naturel de mes boucles sans essayer à tout prix à lui donner plus de ressort. Les boucles sont dessinées et le volume peut s’exprimer 🙂 J’utilise énormément cette méthode en été. C’est également la méthode que je recommande aux filles aux cheveux ondulés/bouclés.

Et vous quelle est votre méthode favorite ? En avez-vous d’autres à me faire découvrir ?

LVEB- logo

 

 

Routine capillaire en hiver: WINTER IS COMING

La Vie En Boucle routine capillaire hiver

Hello les filles,

En hiver, la routine capillaire est nécessairement chamboulée à cause des conditions météorologiques. La pluie, le froid, le vent glacial, le chauffage… sont autant d’éléments qui mettent nos cheveux à rude épreuve. Ici je vais vous dévoiler les astuces que j’ai adoptées tout au long de ma routine capillaire pour protéger mes cheveux au mieux !

L’astuce number one : Redoubler les soins / masques maison

S’il y a bien une période de l’année où il ne faut pas négliger les soins, c’est bien en hiver ! Alors avant chaque lavage, je ne déroge pas à la règle, j’alterne entre bains d’huiles et soins maisons.

L’astuce number two : Adopter un shampoing DOUX

Une bonne routine commence toujours par un bon shampoing. Il faut donc que celui-ci soit le plus doux possible tout en nettoyant quand même bien les cheveux en les débarrassant des impuretés accumulées au fil des jours. Choisissez-le sans sulfate, sans paraben sans silicone cela va de soi mais ce n’est pas suffisant. Il faut qu’il contienne des tensioactifs doux. Parmi mes shampoings préférés on retrouve le Perfect Clean des Secrets de Loly, le Raw Shea butter de Shea Moisture et si vous êtes adeptes des shampooings solides, sachez que le Sweety de Pachamamai est top sur moi.

L’astuce number three : Ne sautez pas l’après-shampoing

Nabilla disait  » t’es une fille et t’as pas de shampoing?? » moi je dirais plutôt « t’es une fille et t’as pas d’après-shampoing? » Non mais ALLÔ ?? »

L’étape de l’après-shampoing est encore plus importante que celle du shampoing car c’est lui qui fait une grosse partie de la réussite de notre routine. C’est à ce moment que les cheveux absorbent tout ce dont ils ont besoin et qu’on les démêle (ne me dites pas que vous démêlez à sec ?? SACRILEGES :p).

Vous l’aurez compris : investissez dans un après-shampoing plus ou moins riche selon les besoins de vos cheveux !

L’astuce number four : Le protective style

En hiver, une étape que je respecte scrupuleusement et qu’on zapperait volontiers à tort est l’étape de la stylisation de ses cheveux. En ce moment j’adopte la méthode spirale à chaque lavage. Elle me permet de cloisonner mes boucles entre elles et donc de les protéger davantage des agressions extérieures. Attention les cheveux n’étouffent absolument pas. Ils sont juste agglutinés en boucles bien définies pour éviter de s’assécher et de finir avec un effet mousse.

L’astuce number five : Le sèche-cheveux

Alors là j’en vois déjà qui ont les poils qui s’hérissent à l’évocation du sèche-cheveux: ennemi public Numéro 1 de nos bouclettes… Et bien non mes chères, le sèche-cheveux utilisé à bon escient, entendez par là : pas de lissage intensif mais un séchage du cuir chevelu accéléré. Et cela, pour éviter de tomber malade tout simplement. En hiver, je vous déconseille de sortir les cheveux mouillés car un cheveu mouillé est plus fragile alors au contact du froid, c’est la casse assurée 🙂 Or il est important de garder sa fréquence de lavage et donc pour ne pas avoir la flemme de se les laver. Rien de mieux que d’accélérer le séchage avec un sèche-cheveux. Privilégiez le mode  » à froid » ou « tiède »… De ce côté-là, je ne suis pas un bon exemple car je mets souvent à fond pour aller plus vite mais je sais ce que je fais car je n’abuse pas 🙂 Je vous explique ma technique en vidéo :

Voici donc mes 5 astuces adopter tout au long de votre routine capillaire. Vous garantissez donc une protection optimale de votre chevelure ! On est prêtes à affronter l’hiver 🙂

LVEB- logo

Retrouver ses cheveux naturels : comment j’ai retrouvé mes boucles ?

retrouver ses boucles la vie en boucle
C’est une des questions qui m’est le plus posée ! Comment faire pour retrouver mes boucles? Soit mon type de cheveux naturel. Pour commencer, je dois être honnête avec vous. Vous ne retrouverez pas vos cheveux naturels du jour au lendemain, il va falloir s’armer de patience et rester motivées. Si vous êtes prêtes à vivre cette expérience, alors soyez-en sûres vous ne le regretterez pas et surtout préparez-vous à retomber amoureuse de vous-même.
3,2,1… C’est Parti ! Je vous livre ma propre expérience.

 2011, l’année de la Transition capillaire ratée

retrouver ses cheveux naturels, retrouver ses boucles

2011, mes cheveux sont vaguement ondulés au naturel à cause des restes d’un défrisage fait plusieurs années auparavant. J’en prends soin au maximum mais il n’empêche que les brushings hebdomadaires créent fourches, casses et sécheresses capillaires. A cette époque je ne porte plus mes boucles depuis plus de 5 ans. Je ne connais pas ma nature. Je décide alors sur un coup de tête de tout couper pour re-découvrir mes cheveux. Me voilà avec un carré et de légères boucles. Je suis déstabilisée, je ne me reconnais pas dans le miroir. Je regrette et je perds patience… Vous l’aurez compris mon lisseur GHD reprend du service. Début 2012, je teste le lissage brésilien. Mes cheveux sont raides sans passer par la case plaque, ils repoussent, ils semblent en bonne santé. Je suis ravie…je revis mais…ce n’est que pour mieux déchanter !

2013/2014, les années creuses

retrouver ses cheveux naturels, retrouver ses boucles

Depuis, l’épisode du lissage brésilien, je n’ai plus rien refait à mes cheveux mais mes cheveux n’ont jamais rebouclé. Les racines repoussaient ondulés. J’avais pris l’habitude de passer les plaques au niveau des cheveux intérieurs pour uniformiser mes ondulations. Ils ont été très très abîmés, ils étaient même brûlés à certains endroits. Ils avaient tendance à gonfler en faisant de vagues ondulations. Mes cheveux étaient dénaturés sans pour autant être complètement ravagés. J’ai peu à peu eu marre encore une fois de voir les pointes fourchues, cassantes et sèches. Toutes les raisons qui m’avaient poussées à couper en 2011 refont surface. Je décide alors cette fois-ci de m’y prendre différemment. Je retrouverai mes boucles en utilisant la manière soft !

 2015 , l’année de la transition capillaire réussie

retrouver ses cheveux naturels, retrouver ses boucles

Je profite d’un voyage aux Etats-Unis pour faire le plein de produits adaptés aux curlies. Je rentre en France avec une routine capillaire adaptés à mes cheveux bouclés. 2,3 mois passent je sens mes cheveux en meilleurs formes (photo 2) mais les boucles sont toujours timides. Alors, je comprends alors que la case « cut cut cut » est nécessaire. Je décide de couper mes cheveux en dégradé pour garder à la fois le plus de longueurs possibles tout en coupant le maximum de parties abîmées (photo 3). Vous comprenez à la vue de ma tête sur la photo que je me suis sentie encore une fois détrousser de mes longueurs rassurantes. Mais contrairement à la première fois, j’ai appris de mes erreurs et j’ai tenu bon en me convainquant que le désarroi serait passager et que je finirai par retrouver de la longueur et des boucles. Et je ne me suis pas trompée, six mois plus tard j’avais déjà bien progressé (photo 4). Mes cheveux repoussaient et mes boucles reprenaient vie ! C’est à ce moment que l’aventure Revolution’Hair a débuté également.

2016, la patience paie

Depuis mes cheveux ne cessent de pousser. Je les ai recoupé trois fois depuis mon retour au naturel. Je les aime. J’apprends à les connaître et à les accepter tel qu’ils sont. Ils ne veulent pas boucler dès la racine… Plaisent-ils ! Ils veulent faire des frisottis (un peu)… Ok je m’y résigne ! Bref vous l’aurez compris j’essaye de sublimer ce que j’ai. Pour autant, la transition capillaire continue mentalement. J’attends toujours le moment où je retrouverai ma longueur tant rêvée avec de belles boucles. Je ne suis toujours pas une grande fan du volume… Et ça ne serait vous mentir que de vous dire que parfois j’aimerais bien troquer mes boucles pour un petit brushing…

retrouver ses cheveux naturels, retrouver ses boucles

Pour en savoir plus sur comment retrouver ses boucles :

LVEB- logo

DIY Shampoing solide Fortifiant

DIY: Un shampoing solide Fortifiant

Si toi aussi, tu as essayé 1 million de shampoings différents (à la louche…) et que tu n’es pas entièrement satisfaite, il serait peut-être temps de se demander pourquoi ne pas essayer de faire ton propre shampoing ?? Je vous propose une recette de shampoing solide que j’ai réalisé en fonction de mes besoins et de mes envies. Pour moi, ça sera donc un shampoing fortifiant.

Les ingrédients:
  • 65g de SCI ( Sodium Cocoyl Isethionate)
  • 15g de poudre d’Amla
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère à café de provitamine B5
  • 1 goutte d’huile essentielle de Bay de St-Thomas
  • le conservateur cosgard

Voici la recette d’un shampoing solide à base d’huile de coco, autant dire qu’il sent divinement bon. Outre ses qualités olfactives, l’actif de provitamine B5 et la poudre d’Amla renforcent la fibre capillaire. L’huile essentielle de Bay de St Thomas favorise la pousse. Tandis que Sodium Cocoyl Isethionate est le tensioactif choisi pour faire mousser le shampoing et lui apporter sa fonction lavante. Il est doux ce qui permet de laver sans agresser.

La recette:

Etape 1: Faire fondre au bain-marie l’huile de coco, le SCI et l’eau

Etape 2: Hors du feu, ajouter la poudre d’Amla puis la provitamine B5, l’huile essentielle de Bay de St-Thomas et le conservateur cosgard

Etape 3: Mettre le mélange dans un moule et laisse refroidir à température ambiante pendant 20 minutes puis la mettre au réfrigérateur

Etape 4: Quand le shampoing est bien solide, démoulez-le et laissez-le sécher à l’air libre toute la nuit

Le lendemain matin, il est fin prêt à être utiliser ! 

Au niveau de la durée, il vous tiendra plusieurs mois à raison de 2 lavages par semaine. Je le garde dans une petite coupelle près de la baignoire comme je ferai pour une savonnette !

Alors est-ce que vous êtes convaincues par le shampoing solide et fait maison ? Et quel est votre shampoing MUST TRY ?

LVEB- logo